Une photographie de Mari Mahr

L'écureuil qui voulait vivre libre

par Marie-Claire Simon

Liberté

Sommaire

Dans un vieil arbre creux
Nichait un écureuil curieux :
Orgueilleux de son allure altière
Il défiait léger, les arbres centenaires.
" Un jour leur dit-il, j'atteindrai les étoiles ! "
Ainsi qu'une grand voile
Dépliant son panache,
Obstinément s'appliquant à la tâche,
Il prenait son élan, mais retombait toujours.
C'est alors, qu'au sol, se traînant, balourd,
Il vit se diriger vers un gros champignon,
Cornes tendues, un limaçon.
L'empanaché, fou d'aventure,
Lui dit " Se peut-il de vivre à cette allure,
Le nez au sol et sans nulle ambition,
Ne pensant qu'à la nourriture ? "
L'escargot étonné releva le front :
" Moi, j'ai le pied sur terre, sans rêves utopiques !
Je ne suis pas, c'est vrai, de ces héros épiques
Qui cherchent vainement à atteindre le ciel
Se traçant un destin bien souvent sans appel ,
Rien que pour que s'inscrive
Leur nom au marbre d'un fronton ! "
L'écureuil réfléchit, l'intelligence vive,
Se lissant la moustache , moins fanfaron,
" Peut-être as-tu raison d'être aussi sage,
Mais il me faut à moi des rêves fous ,
Je ne puis vivre à ton image
Sans idéal, en rasant les cailloux ! "

A chacun de tracer sa ligne de conduite :
Les uns aiment à vaincre, les autres à subir
La liberté réside en l'assaut ou la fuite ;
Rien ne peut imposer le choix d'un devenir !