Une photographie de Mari Mahr

Mon festin à moi

de Renée Laurentine

Festins

Sommaire

 

      Ce soir-là à ton humble table
                      sous la gloriette
      nous goûtions la douceur de vivre…

 

      La miche de pain chaud,
      la soupe aux lentilles,
      les framboises, les groseilles,
      le petit vin blanc de ta treille
      et l’odorant bouquet de ton jardin,
                    tout ça
      au milieu d’un monde qui gaspille
                     même la vie
      et où le superflu, c’est la nécessité.

 

       Loin des Tours d’Argent
       des caviars et des ortolans,
                     mon festin à moi
                                  avec toi
        dans la paix de ce soir de juin
        et de nos cœurs contents…

 

         Et j’ai toujours gardé, pressé entre deux pages,
         ce blanc pétale d’arabette
         qu’une brise espiègle avait déposé
         au bord de mon assiette.

 

Renée Laurentine