Une photographie de Mari Mahr

Invitation

de Guy Ripoll

Festins

Sommaire

De plus savants que moi vous diront les festins
Les noces improbables les nourritures célestes
Et comment se délignent les chemins en destins
Ce qu'il faut se conter quand le monde est une peste

Mon monde est un carré
Mon livre est un jardin
Quelques planètes goûteuses serrées
Dans un panier sont tout mon lendemain

Tôt levé ou peut être ensongé
J'ai cueilli ce matin dressé cette journée
Affairé minutieux me suis donné congé
Pour offrir à mes hôtes d'odorantes fournées

Servis à la française les joyaux de mes arbres
Les gibiers de torrent les volailles de Chine
Les cigares de Mars sur la table de marbre
Et cent mets prodigieux encore à la cuisine

Visitez mon repas sans façon sans apprêts
Ces réserves ces vergers sont les vôtres aussi bien
Le même vin nous a rendus vivants après
Ce jardin vous l'avez cherchez bien

Guy Ripoll