Aux rives de la francophonie                                                sommaire                                                                                                                                                            Responsable Khalid Benslimane

 


Une photographie de Mari Mahr

Plaisirs de jeunesse : la revue Parole

par Sandrine Bettinelli

 

Errant, l'an dernier, au milieu de l'agitation commerciale du Salon du Livre de Jeunesse (après avoir " casé" les éléments de ma famille ici- halte garderie pour les enfants ou là- stand de la Tribune de Genève pour le mari -et réussi à endormir le bébé dans la poussette) je pus enfin m'orienter vers l'univers que j'affectionne mais auquel on ne peut accéder qu'en arrêtant de courir et en adoptant enfin l'allure et la philosophie d'un escargot rêvant à une feuille morte. J'avais donc repéré le petit coin tranquille dévolu aux revues de poésie quand je remarquai, à quelques pas de là, un stand où une petite fille modèle, revêtue de la panoplie complète : robe de velours et boucles brunes, lisait sagement un livre d'enfant sous l'œil attentif d'une plaisante jeune femme. Mon premier contact avec la revue Parole n'aurait pas pu être plus plaisant, ni plus adéquat. Car cette revue, publiée par l'Institut Suisse Jeunesse et Médias, traite avec grand charme des livres pour la jeunesse. L'analyse y est passionnante et sérieuse. En un an, j'ai pu y découvrir quelle image les enfants pouvaient découvrir lorsqu'ils se penchaient sur le miroir de la littérature pour la jeunesse (les mamans y sont rarement pompiers ou policiers…), ou pourquoi Harry Potter séduit tant les enfants (dans quel moule on fabrique un héros pour la jeunesse et ceci depuis Dickens…). Grâce à la rubrique " coup de cœur " j'ai découvert " L'homme qui aimait les arbres de Giono " et je garde précieusement l'analyse près du livre à portée de main dans ma bibliothèque. La dernière livraison de Parole analyse, elle, les rapports entre un texte et ses divers illustrateurs : comment une illustration peut être l'interprétation d'un conte, que ce soit sous un aspect psychanalytique ou en l'ancrant dans un univers précis (la Belle au bois dormant peut devenir une petite fille en roller et Pinocchio évoluer dans l'Italie des années 40). Les illustrations peuvent se décliner en de multiples exercices de style, à la manière de Raymond Queneau.
Vous aurez compris que Parole ne nous remet pas seulement en mémoire nos bonheurs d'enfance (un des auteurs évoque le livre de Kipling qu'il a eu enfant) mais nous fait goûter des joies d'adulte (un autre auteur évoque sa collection actuelle de livres d'Anthony Browne).
Oui, Parole dont l'éditorial précise " le domaine qui nous intéresse, la littérature pour les enfants " est vraiment un plaisir pour les adultes aussi, tant cette revue nous permet de découvrir les richesses de la littérature pour la jeunesse et ses divers degrés de lecture. Chaque numéro propose également un calendrier des manifestations (en Suisse ou ailleurs) et diverses informations utiles concernant la littérature pour la jeunesse. A côté de sa revue, l'association Arole publie également des bibliographies thématiques (dans les derniers thèmes : le cirque, les adolescents, la mort, l'humour, etc…) que l'on peut recevoir également en s'abonnant.
A noter : du 14 au 16 novembre 2003 aura lieu à la Chaux-de-fonds le 2E salon suisse de littérature pour l'enfance et la jeunesse.

Sandrine Bettinelli

Secrétariat : Jeunesse et Médias.Arole c/o Bibliomédia
Case postale, 1000 Lausanne 4 Tel : 021 340 70 38
arole@freesurf.ch (ouvert lundi et jeudi de 9H à 12H)
3 parutions de la revue Parole par an + bibliographies
Membres individuels : 50 CHF
Membres collectifs : 70 CHF
Membres bilingues : 60 CHF
Membres à l'étranger : 15 CH en plus pour le port