Aux rives de la francophonie                                                sommaire                                                                                                                                                            Responsable Khalid Benslimane

 


Une photographie de Stéphane Popu

Visions de bonheur

par Khalid Benslimane

Un soir d'été où la chaleur faisait craquer les mémoires comme une terre desséchée, je me suis parcouru de l'intérieur à travers un dédale accidenté de souvenirs intemporels, recherchant ce bonheur fugitif, tel un héraut en quête du Graal.
De Perceval j'en avais peut être l'armure mais de son cœur, le mien était loin d'être pur. Je baissais mon heaume devant l'assaut d'une horde de réminiscences tourmentées et amères. Elles m'assaillaient d'armes redoutables que je portais en moi sans m'en rendre compte. Désir, envie, passion et d'autres encore me blessaient jusqu'au fond de l'âme par leur épées de peines et de larmes. Mon armure forgée dans l'orgueil le plus pur semblait les attirer de la force d'un amant attirant l'adultère. Je devenais prisonnier de ma propre cuirasse qui amplifiait leurs taïauts comme une cloche d'airain. Comprenant soudain qu'elle ne me servirait à rien, je brandis haut mon alfange forgée dans l'espoir des hommes et aiguisée sur la pierre rêche de ma volonté et l'abattis dans un grand cri de douleur se mêlant aux râles de ces sombres créatures et de mon armure qui volait en éclats. L'explosion ouvrit une brèche dans un méandre de mes circonvolutions cérébrales. Les morceaux épars de toutes ces bribes de noirs souvenirs furent happés à travers l'ouverture, vers ce feu bleuâtre qui crépitait tranquillement de l'autre côté. A chaque fois qu'un éclat noir de ces démons venait se désagréger en une gerbe d'étincelles sur ses flammes, une brise légère s'en échappait m'amenant un parfum de café ou celui des cheveux de ma mère………

Khalid Benslimane
Casablanca le 12 août 2003